Les entrepreneurs sont des acteurs fondamentaux du développement économique et social partout dans le monde. L’Afrique connaît depuis le tournant du siècle une véritable grande révolution entrepreneuriale. Il existe de plus en plus de porteurs de projet africains qui veulent créer des entreprises et réussir dans des environnements parfois extrêmement difficiles. Dans ce billet, nous reviendrons sur les différents types de financement possibles pour les entrepreneurs africains, les types d’investisseurs à envisager ainsi que leurs critères d’évaluation et de décision. 

L’apport de capital constitue un véritable moteur de l’entreprise. L’une des conditions propices à l’entrepreneuriat est la disponibilité de sources de financement adaptées pour accompagner la politique entrepreneuriale. Le Private Equity ou le capital-investissement est une activité financière consistant pour un investisseur à entrer au capital de sociétés qui ont besoin de capitaux propres. ngo_so1754_besoin_financement_illustrationEn tant que source de financement des entreprises et terrain d’intervention des investisseurs, le capital-investissement permet d’accompagner les entreprises dans les différentes phases de leur cycle de vie.

En effet, toute entreprise, quel que soit son domaine d’activité connait plusieurs phases, de la phase d’amorçage jusqu’au déclin en passant par la phase de développement. Le plus difficile est de soutenir un projet à son démarrage, car le risque de non continuité de l’activité dans le temps est très élevé.

L’investisseur va donc analyser plusieurs critères afin d’évaluer ces risques :

  • Le potentiel de création de valeur sur un horizon de 2 à 7 ans en moyenne : dans ce cas, les investisseurs recherchent soit une entreprise dégageant déjà une rentabilité importante (capital-développement), ou alors une entreprise à fort potentiel de croissance (capital-risque). L’entrepreneur doit avoir une stratégie produit /marché claire, fondée sur un produit /service original et innovant ;
  • La nature du projet et du marché : la taille du marché, la croissance et le caractère saisonnier de l’activité ;
  • Les capacités de l’équipe dirigeante : l’expérience et le leadership du dirigeant seront de taille pour les investisseurs ainsi que les compétences organisationnelle et administrative ;
  • La dynamique concurrentielle : il faudrait notamment connaître l’intensité concurrentielle du marché et avoir une capacité relative à bloquer les nouveaux entrants ;
  • Les projections financières : il est essentiel que l’investisseur dispose de données financières crédibles et fiables indiquant clairement le délai prévu avant d’atteindre le seuil de rentabilité ;
  • Les modalités de l’opération d’investissement : dans ce cas, il faudrait évaluer la possibilité de réunir plusieurs investisseurs dans le projet et d’investir en plusieurs étapes (à des stades plus avancés de la croissance de l’entreprise).

Il existe également d’autres critères, qui ne sont pas souvent exprimés ouvertement mais sont tout aussi importants que ceux liés à la qualité du projet. On retient que l’investissement dans une startup relève d’une réflexion stratégique.

Les porteurs de projet doivent s’orienter vers un type précis d’investisseurs en fonction du besoin. Les différents types d’investisseurs à envisager sont les suivants :

  • Les industriels, grandes entreprises ont pour objectif d’avoir une vision globale du projet pour prendre une position adéquate au moment du décollage de celle-ci, dans le but de procéder à un éventuel rachat. Le plus souvent, ils évoluent dans un secteur d’activité proche de celui dans lequel ils investissent ;
  • Les Business Angels, ou « Investisseurs providentiels » qui soutiennent un projet qui se distingue par son caractère innovant. Ceux sont des investisseurs à titre personnel qui, en plus de leur patrimoine, mettent à la disposition des startups leurs expériences professionnelles ainsi que leurs compétences dans le secteur entrepreneurial ;
  • Les Venture Capitalists sont des investisseurs qui fournissent des capitaux à des entreprises en démarrage ou soutiennent des petites entreprises qui souhaitent se développer, mais qui n’ont pas accès aux marchés boursiers. Ceux sont des sociétés financières qui sont prêtes à investir dans de telles entreprises, car elles peuvent obtenir un retour sur leurs investissements conséquent lorsque ces entreprises sont un succès.

A noter que ces types d’investisseurs accordent des financements uniquement aux startups avec un minimum de maturité. Elles doivent être en mesure de prouver que le projet et le business plan associés sont viables.

Le crowdfunding est également une possibilité pour le financement d’un projet. Il consiste à demander de l’aide à votre communauté et c’est également une excellente façon de se faire connaître. En effet, le crowdfunding utilise avant tout la communication sur les réseaux sociaux comme levier pour atteindre l’objectif fixé.

Le bootstrapping, traduit par « autofinancement » comme son nom l’indique consiste à financer son projet par ses propres moyens.

En résumé, pour les investisseurs, chaque opération représente un véritable enjeu. C’est la raison pour laquelle ils analysent avec attention le potentiel du projet et donc en priorité la capacité de l’équipe à réaliser ce potentiel. Ils évaluent aussi leur capacité de sortie dans les meilleures conditions. En effet, plus vous intégrez ces critères dans vos échanges avec eux, et plus vous augmentez vos chances de réussir votre levée de fonds. Noter qu’il y a d’autres critères plus globaux qui sont pris en compte mais sur lesquels vous n’avez pas réellement d’emprise.

Oumy Fatimata DIOP, Consultante

A travers notre offre Tàmbali Capital, nous vous accompagnons dans la définition de vos besoins, dans l’identification des sources de financement optimales pour votre entreprise et la préparation du dossier de présentation permettant l’approche des investisseurs potentiels. Avec vous, nous travaillons à la réalisation d’une étude financière solide et réfléchie, qui facilitera votre gestion de projet, la levée des fonds nécessaires à votre lancement et/ou développement mais également la mise en place de partenariats sérieux et durables.