1 – Préparation      

Un pitch peut durer entre 1 min (Elevator Pitch) et 5 min (Pitch Investisseur), il est donc important de se renseigner au préalable sur le temps que vous aurez.

Par ailleurs, il est important d’adapter votre pitch à votre auditoire. En particulier, renseignez-vous sur les domaines et startups dans lesquels ils ont investis, les montants engagés, le profil de votre public ainsi que ses attentes.

Enfin, entrainez-vous avant le Jour-J et mettez-vous en situation.

2 – Accroche     

Grâce à une anecdote ou les interpellant avec une question (ni trop facile, ni trop dure), captez l’attention de votre auditoire dès les premières secondes.


3 – Storytelling    

Pour éviter le discours monotone qui pourrait désintéresser l’auditoire, donnez vie à votre projet, en racontant sa genèse, votre histoire, et transmettez votre passion à votre public.

Articles Diappalé4 – Problématique

D’un problème ou un besoin est né votre solution. Présentez, avec des mots et des chiffres, le contexte vous permettra d’introduire plus facilement votre produit.

5 – Concret

Au-delà de l’idée et de la solution, il est également important de présenter votre entreprise et son business model.

Encore une fois, trouvez le bon équilibre entre données chiffrées et le message que vous souhaitez transmettre.

6 – Attitude             

Afin de s’assurer d’une fluidité dans votre discours, il est recommandé d’user de phrases courtes. Parlez d’une voix assurée et gardez votre calme et votre naturel

Il est important que vous connaissiez votre projet sur le bout des doigts, sans pour autant avoir le réciter.

7 – Visuel  

Votre présentation vous sert de support, vous permettant d’illustrer vos propos. Il est préférable qu’elle ne présente que des mots-clés. Cela évitera notamment que vous ne portiez trop souvent le regard dessus ou que ne tourniez le dos à votre auditoire.

8 – Equipe

Souvent oubliée des porteurs de projet, la présentation de l’équipe est importante. Elle donne aux investisseurs une idée sur l’esprit, les compétences et les motivations des personnes qui vont mener à bien le projet.

9 – Questions     

A la fin du pitch, vient le temps des questions-réponses, une étape aussi importante que le pitch. Elle permet aux investisseurs d’approfondir leur connaissance de votre projet, de tester votre réflexion et votre maitrise de ses enjeux. C’est également l’occasion pour vous de vous démarquer, compléter vos propos ou vous rattraper si le pitch ne s’est pas déroulé aussi bien que prévu.

10 – Follow-up

Que ce soit lors d’un concours, devant des investisseurs privés ou lors d’un évènement networking, vous pouvez être amené à pitcher votre projet à tout moment. Dans la mesure du possible, essaye d’obtenir un feedback, de garder relation avec les investisseurs ou partenaires rencontrés et préparez-vous pour votre prochain pitch.